Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
histoire de haut de france la picardie
histoire de haut de france la picardie
Menu
LES ECOLES

LES ECOLES

En 1964, l'école Jean Moulin, à la fois si près et si loin du groupe de la Commanderie, largement ouverte sur la Vallée de la Brèche,fait face aux coteaux de Monchy et de Villers-St-Paul. Classes maternelles et élémentaires se retrouvent proches les unes des autres, dans les locaux très clairs et accueillants, mais jugés insuffisants devant l'afflux d'enfants aux 25 langages différents.

En 1993, il y a 198 élèves en préélementaires en 7 classes et 307 élèves en 11 classes. Parallèlement à ces créations, dans des conditions souvent précaires, des classes que le groupe initial ne pouvait plus abriter. On a vu ainsi se libérer 3 classes à l'ancienne école Sainte-Maure-et-Sainte-Brigide, une classe empruntée à l'école maternelle, 3 classes installées dans le préau Léveillé, des classes préfabriquées place Burton où le marché couvert servait aussi à l'occasion de "salle de gymnastique".

En passant progressivement de 26 classes élémentaires à 12 classes et 6 classes maternelles, le groupe Paul Bert retrouve ses limites. La voie ferée Paris-Maubeuge avait séparé l'école Paul Bert de l'école Carnot ; Jean Moulin avait accueilli des élèves de la commanderie et ses environs reste le nouveau Nogent qui se développe au-delà de l'avenue du 8 mai et de la rue Gambetta. A nouvel environnement, nouvel architecture scolaire : en 1969, les 7 classes prèélementaires et 351 élèves en 15 classes élèmentaires. En 1937, c'est au tour des écoles des granges de recevoir, au centre d'une zone d'habitation très dense, leur 503 élèves en classes élèmentaires et 225 élèves en classes préélémentaires. Enfin de 1984 à 1986, s'installe l'école des Côteaux accrochant ses 3 écoles Pauline Kergomard, Jules Vernes et Charles Perrault, aux pentes de la côte "lieux-dit le Vignoble" , ces classes, dont 81 élèves, 3 classes à Charles Perrault avec 83 élèves), sont particulièrement par leur agencement intèrieur mais surtout, par leur dénomination "classes d'application".

Alors que "petits et moyens" fréquentaient toutes les écoles, se construisaient les gymnases, les cantines, apparaissaient les classes spécialisées : les classes spécialisées: classe d'adaptation scolaire (CLAD), classe d'intégration scolaire (CLIS) et réseau d'aide au soutien scolaire (RAS) et entrait en fonctionnement la ZEP (zone d'éducation prioritaire). Les classes de neige et de découverte donnaient aux enfants des villes de respirer, d'ouvrir les yeux sur la nature et la vie.

les écoles
les écoles
les écoles
les écoles

les écoles